Le quartier Klybeck / Kleinhüningen de Bâle

Des quartiers industriels et frontaliers

Les quartiers Klybeck et Kleinhüningen sont bordés de zones industrielles et portuaires. Cette partie de la ville est marquée par des barres d’immeubles en partie dotés de commerces dans les arrière-cours. Différents projets immobiliers ont changé la face de ces quartiers résidentiels. La ligne de tram 8 permet une liaison directe par transports publics vers la ville allemande de Weil am Rhein, ce qui a simplifié le tourisme alimentaire.

Comme il subsistait à Klybeck et Kleinhüningen une demande importante d’espaces publics, deux grands espaces verts ont été créés en 2013, l’Ackermätteli et le Giessliwe, grâce à la participation des habitants des quartiers.

Par rapport au reste de la ville, la population de Klybeck et Kleinhüningen se compose pour la plus grande partie d‘hommes et de femmes à faibles revenus et à formation plus courte, demandeurs d’emploi et/ou bénéficiant de l’aide sociale. Par ailleurs, la moitié des habitants du quartier a une autre nationalité que la nationalité suisse, et par conséquent ne possède pas forcément le droit de vote.

La Gaertnerstrasse en 2011

  • Klybeck : Sur 7202 habitants, 3721 (51,7%) ont une nationalité étrangère ; 991 ont plus de 65 ans et 1397 ont moins de 20 ans.
  • Kleinhüningen : Sur 2893 habitants, 1357 (46,9%) ont une nationalité étrangère, 508 ont plus de 65 ans et 575 ont moins de 20 ans.

Avec le plan 3Land, qui vise le développement portuaire et urbain, une nouvelle dynamique s’installe dans le quartier. A l’Ouest, le long du Rhin, amenant avec elle une augmentation des inégalités et disparités sociales, en raison d’une attractivité croissante du quartier à prévoir. A l’Est, la zone industrielle Klybeck et ses usines chimiques Novartis et BASF s’est considérablement étendue. Le Canton de Bâle-Ville, Novartis et BASF ont signé une convention de planification pour la création d’un nouveau quartier.

La situation risque de s’empirer pour les habitants de ces quartiers, surtout pour les populations « moins privilégiées » qui y avaient trouvé des « niches ». Ce processus de développement urbain constitue dès à présent une menace pour le cadre de vie d’une partie des habitants.

La Kleinhüningerstrasse

Vue aérienne du quartier de Klybeck

“Différents projets immobiliers ont changé la face de ces quartiers résidentiels. La ligne de tram 8 permet une liaison directe par transports publics vers la ville allemande de Weil am Rhein.”